Scénographie digitale pour le théâtre, dispositif scénique immersif 

 La compagnie de l'Astre. Paris

 "Que cela suive ainsi son cours..."

 Textes de Mario Batista."Le départ" et "Déchirures"

 Mise en scène : William Astre

          

 

 

 

 

Note d'intention

 

Et si  l’on mesurait l’énergie qu’un individu doit déployer pour changer de vie, que ce soit par l’exil ( volontaire ou forcé )

ou pour échapper à un danger de mort ?

Observons le parcours chaotique de ces êtres prisonniers, de leur vie, de leur condition, de leur passé et de leurs aspirations.

Quand il s’agit de s’exiler, de refaire sa vie ou de se libérer de certaines chaînes, nous devons systématiquement franchir un seuil,

un passage ou une frontière. L’une des questions cruciales réside donc dans le processus énergétique de mise en œuvre.

A travers une conversation entre un exilé politique et une exilée fiscale ( Le Départ ), puis par le prisme d’une femme déchirée

entre son amour  inconditionnel pour son mari violent et son désir de fuite ( Déchirures ) ,

nous interrogeons la force dont il faut faire preuve pour changer et se (re)construire.

W.Astre

 

 

base1_edited.png
ASTRE site 44.png
ASTRE55.png