Laurent Vérité 

Scénographe. Paris. 

 

J'ai sélectionné pour ce site quelques extraits de préparations.

Présentation du dispositif à l'échelle, avec les accès possibles, et une image clef.

Les captations et photos sont visibles sur les réseaux sociaux et les sites

des compagnies.

 

Ces premières propositions sont inspirées de notes d'intention, 

ou d'un dialogue lors d'une première rencontre avec un(e) metteur(e) en scène

ou un(e) chorégraphe, pour construire ensemble un projet de scénographie. 

​Ces projets, solides sans être rigides, sont restés ouverts le plus longtemps possible,

tandis que la création de la pièce prenait forme, pour évoluer pas à pas, avec le jeu

des interprètes, les choix de mise en scène, les conditions techniques et financières.

 

Qu'il s'agisse d'un texte, d'une chorégraphie, d'une partition musicale, l'enjeu est le même. 

Donner sens, temporalité, qualité et présence à l'espace, pour qu'il devienne le temps

d'une représentation un partenaire, un élément vivant, sensible,  permettant la naissance 

du lieu juste, de l'univers adéquat.

 

Presse

« Les nouvelles voies scénographiques »

 

«Les manières changent. Les envies non. Elles sont les mêmes qu’il a cinq cents ans : flatter l’œil du spectateur, tromper à l’aide de l’espace scénique ! Depuis la construction « en perspective » du XVIIe siècle, le dispositif permettant de changer de lieu ou de convoquer sur scène un hors-champs, n’a cessé de se réinventer.            

Cette lourde machinerie de théâtre qui produisait des illusions d’optique mais peu de surprise est

désormais électronique et légère, offrant des possibilités quasiment infinies [. . .] L’espace

peut même acquérir une quatrième dimension, celle qui déploie à l’intérieur de l’interprète.»

 

THOMAS HANN . Actualité de la scénographie  n°198  -  2014

"La représentation à l'Espace culturel Robert Doisneau a par ailleurs été la première à intégrer les projections graphiques de Laurent Vérité. Et là encore, on assiste à une véritable révélation. Ces dessins mouvants qui définissent les lieux et les états intérieurs occupent tout le sol, mais jamais le mur de fond.

Traitement inversé donc par rapport à tout ce qu'on voit habituellement. L'effet est saisissant."InsideCieB3

THOMAS HANN . DANSER Canal Historique. 2017

 

 

 

2018

L’ ALSACE  par C.S-C LA FILATURE Scène nationale - Mulhouse.

« Une heure durant, seule en scène elle calque ses pas sur ceux de Nina Simone. (…) Guidée par la voix de la diva du Jazz à minima ou re-mixée, la danseuse, magnifiquement mise en lumière, sollicite chaque infime partie de son corps… »  

"IMAGES" Cie A.GOMIS 

 

2014
JOURNALDEBORDDUNEACCRO par Edith Rappoport
« De très belles projections de Laurent Vérité éclairent ce travelling. »

"TRAVELLING" CieB31
 

2012   

MOVE-IT TV Le Mag… par Ben Johnson

« Un colossal chapiteau pouvant accueillir 3000 personnes a été spécialement conçu pour l’occasion. La production était à couper le souffle : une scène aux aspects de ring de boxe du futur géant, un jeu de lumière finement étudié »

EVENTS Battle Pro 

 

2011

DANSER

Ici pas de show vestimentaire. Des nuances de gris, décor et costumes et des éclairages suggérant

des corps immatériels. La chorégraphie joue la carte du minimalisme, à partir de six fragments

dans une abstraction totale.»

VADUZ Cie Meltig Spot CNN La Rochelle

2011
PARISCOPE 

« Aux Lumières Laurent Vérité joue des clairs obscurs avec adresse, offrant aux comédiens un parfait écrin. »
"LA LUTINE" de Calderon - Cie La Traverse


MARIEORDINIS.BLOGSPOT.COM 
« Les lumières et les ombres sont mieux qu’intelligentes. »
"LA LUTINE" de Calderon - Cie La Traverse

 

2010 Festival d’Avignon  
FRANCE BLEU VAUCLUSE par Michel Flandrin

« Enveloppé dans une lumière d’un exceptionnel raffinement. »
"LE CUL DE JUDAS" de Lobo Antunes – Cie Fortune Carré


LA PROVENCE par Alain Pecoult

« Les éclairages et la musique découpent ou soulignent ce récit inexorable »

"LE CUL DE JUDAS" de Lobo Antunes – Cie Fortune Carré


LE PARISIEN par Alain Morel

« Des tapis, une chaise, le jeu subtil de la lumière. »

"LE CUL DE JUDAS" de Antonio Lobo Antunes – Cie Fortune Carré

2009 

LIBERATION

« … et surtout, d’une fort belle mises en scène mettant en avant le sens artistique,

architectural notamment, de leurs auteurs, servi de plus par de fort beaux éclairages. »

Festival Hautes Tensions La Villette Paris Cie « Phase T »

2000

SUD OUEST

« Elle est accompagnée – ombre et lumière – par l’éclairage de Laurent Vérité révélant intimité, raffinement et mystère de l’espace scénique. »

"les jardins d’aase" Cie Maugis

1998

OUEST France
« Laurent Vérité, qui par ses jeux d’éclairage, sait donner un relief à un décor réduit a une simple estampe. »
Cie Pokowa Pa "
Holo no uta"

 

1997
OUEST France par Jean Théfaine

« Gilles Ménard et Anne Clouet ont fait le bon choix en confiant leur mise en lumière à Laurent Vérité particulièrement inspiré dans la seconde pièce. »

"DEFUNTE" Cie Ecart

 

 

 

 

 

Un grand merci à la communauté Touchdesigner, Motion designer, Resolume.

Un grand merci aux Compagnies pour leur confiance, aux journalistes qui ont su voir

et écrire des choses positives, encourageantes, sur mon travail. 

Un grand merci aux artistes auteurs qui ont su écrire et partager leurs expériences

sur les métiers de la scène, Peter Brooks, Louis Jouvet, Antonin Artaud, Jean-Louis Barrault,

pour ne citer qu'eux, car ils ont été les premiers à me permettre d'apprendre, d'agir et de comprendre. LV

Retrouvez l'actualité, les articles des créations en cours sur ma page Facebook.