"La Maison de Bernarda Alba" de Federico García Lorca

 

Années trente dans un village d'Espagne. Une mère tyrannique, devenue veuve, séquestre ses cinq filles célibataires âgées de 20 à 39 ans   pour huit années de deuil ! De ce renoncement à l'amour, au désir, découleront frustration, violence et révolte.

 

Le dispositif scénique est composé d'une structure en avant-scène encastrée dans un tulle et d'un cyclorama en fond de scène.

La structure représentant la maison est une boîte, sobre, aux grandes ouvertures pour la vision du spectateur, 

les volets de tulles permettent le jeu des transparences, de fermer l'objet tout en gardant l'intérieur visible. 

Chaque surface de cette structure devient un écran pour des images, des reflets de l'état intérieur des interprètes.

  

                                                                                              VARIATIONS SUR LA MEME STRUCTURE

 

 

Ré-utilisant la même structure, j'ai réalisé des images et deux clips, en exploitant certaines  possibilités  qu'offre le mapping vidéo au théâtre.

Créer une ellipse temporelle, un intermède,  suggérer un style architectural, un  changement d'époque...